Enquête YouGov Payfit : un français sur deux craint des bugs sur le Prélèvement à la Source

Prélèvement à la source : 1 Français sur 2 craint des bugs selon une enquête YouGov pour Payfit.

Des bugs en janvier sur le Prélèvement à la Source ?

On n’ose y croire, tant cette réforme attendue est préparée avec minutie par le gouvernement et les services fiscuax.

Mais pourtant… Les propos rassurants de Gérald Darmanin, le ministre des comptes publics, sur la mise en œuvre en douceur de la réforme, n’y auront pas changé grand chose : une majorité de contribuables anticipent des problèmes et se disent également mal informés.

Pour justifier le maintien de la mise en œuvre du prélèvement à la source au 1er janvier prochain, le gouvernement ne cesse de dire que le soutien des Français à la réforme est franc et massif. Tous avancent le chiffre de 60%… La réalité est beaucoup plus complexe et ne peut pas se résumer à un seul chiffre. C’est en tout cas l’enseignement que YouGov et PayFit nous livrent dans l’étude parue le 28/09/2018 dans Le Figaro.

45% des Français anticipent des bugs en janvier sur leur feuille de paye

Les chiffres clés à retenir sont assez contradictoires :

  • 50% des Français interrogés confirment que le prélèvement à la source sera «une bonne réforme pour les contribuables»
  • 43% d’entre eux pensent carrément que c’est un «véritable progrès social»
  • plus de 7 Français sur 10 craignent le passage au 1er janvier au prélèvement à la source
  • seuls 28% sont sereins…

Les raisons de cette crainte sont multiples : d’abord les «bugs» inévitables qui se produiront les premiers mois de mise en œuvre de la réforme (45%), devant la crainte d’une «hausse d’impôts» et de «démarches administratives plus longues» (27% chacun), ou encore des «problèmes de confidentialité» des données personnelles qui, via le taux de prélèvement, seront communiquées à l’employeur (25%).

49% des Français se disent insuffisamment informés sur le « PAS »

Une courte majorité de Français (49% contre 46%) se sentent encore aujourd’hui insuffisamment informés sur les modalités pratiques et les enjeux du passage au prélèvement à la source en janvier 2019.

De plus, pas moins de 6 Français sur 10 estiment que les entreprises, pierre angulaire de la réforme (ce sont les employeurs qui seront chargés du prélèvement fiscal sur les salaires de janvier des quelque 17 millions de salariés) ne sont pas suffisamment préparées à l’entrée en vigueur de la réforme dans trois mois. Seuls 20% pensent au contraire que les fonctions RH et paye sont prêtes et n’ont pas besoin de formations ou outils digitaux particuliers pour se préparer…

Notons cependant que la CAF, Pole Emploi ou les caisses de retraite devront également opérer ce prélèvement à la source.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Est-ce que cet article vous a aidé ?

Articles complémentaires

Laisser un commentaire ?